Livraison rapide 48-72h | OFFERTE à partir de 80€ d'achats

ANUMME.FR : S'unir pour se faire entendre

Pour une fois cet article ne vous parlera pas de customisation de votre trottinette préférée, mais on en est pas loin. 

Tout ce que nous vous proposons ici pourrais bientôt devenir illégal et vous coûter très cher si personne ne s'oppose au projet de loi qui doit être proposé en septembre 2019. Il a donc URGENCE.

Une association d'usagers pour les usagers

Je vous parlerai ici d'une association fraîchement montée, l’ANUMMEAssociation Nationale des Utilisateurs de Micro Mobilité-Électrique

Cette association est née du souhait de porter la voix du million d’utilisateurs réguliers de micro-mobilité électrique. L'ANUMME souhaite apporter l’expérience des utilisateurs sur la réalité de la pratique et des risques des EPDM dans les débats en cours (EDPM : Engin de Déplacement Personnel Motorisé, tels que trottinette électrique, mono-roue, skate électrique, ou gyropode).

Le futur décret qui vise à faire entrer les EPDM dans le code de la route a été rédigé sans aucune consultation des utilisateurs. Il apparaît, aux membres de l'ANUMME, fondamental de faire évoluer ce texte et d’en modifier certains points, car il présente plusieurs incohérences dues à une méconnaissance des EDPM et de leurs caractéristiques, mais il est également injuste au regard des régulations concernant les autres véhicules en circulation (voitures, motos, cycles, etc…).

Ce décret imposera :

  • de ne plus rouler hors agglomération en dehors des rares pistes cyclables ou voies vertes,
  • de rouler sur route ou piste cyclable à 20km/h maximum (et non plus 25km/h, si la ministre applique sa décision du 06/08/2019). De plus, il prévoit que le seul fait de circuler avec un engin non limité à 20km/h par construction nous exposera également à une amende de 1500€, assortie d’une saisie éventuelle de nos engins. Tout cela au nom de la sécurité. Alors que toutes les études montrent qu’il est beaucoup plus important de se focaliser sur les équipements de sécurité ainsi que la sécurisation des voies de circulations en ville et en campagne pour les engins de micro-mobilité et les vélos.

Les membres de l'ANUMME ont décidé de se regrouper et d’agir pour défendre les EDPM et promouvoir leur utilisation. Cela leur semble primordial tant l’actualité nous rappelle que l’écologie et les transports efficients sont des sujets importants en cette période de canicule.

En pratique, voici les premiers objectifs de l'ANUMME :

  • Défendre les intérêts des utilisateurs d’EDPM auprès du gouvernement, des élus et des médias,
  • Lutter pour rendre légal la circulation hors agglomération sur les routes secondaires,
  • Faire supprimer l’obligation de bridage à 20 ou 25 km/h qui va exclure de facto une grande majorité du parc d’EDPM actuellement en circulation,
  • Organiser des événements pour promouvoir les EDPM,
  • Étudier et soutenir la création d’une catégorie EDPM rapide,
  • Proposer des axes pour améliorer la circulation des EDPM, responsabiliser les usagers de la route par le biais de campagnes de sensibilisation au code de la route, attirer l’attention sur l’importance du port d’équipements de sécurité, et faire un partenariat avec la sécurité routière.

L'ANUMME souhaite ainsi participer activement aux différents échanges médiatiques concernant ces nouvelles mobilités douces.

Les membres de l'association sont ouverts à tous les échanges sur les EPDM, notamment ceux qui peuvent contribuer à mieux faire connaître la réalité de leur utilisation quotidienne.

Cotisation

Contrairement à d'autres associations qui sont sorties de terres ces dernières semaines, l'ANUMME demande une cotisation 30€ (un bon Mac Do ;-) ). Cette cotisation est necessaire pour s'entourer de conseils juridiques, et surtout pour pouvoir participer activement aux grands événements à venir autour de la mobilité douce.

Contacts

Email : contact@anumme.fr

Site : www.anumme.fr